Robinson, Edward G

Répondre
Avatar du membre
Humphrey Bogart
Modérateur
Messages : 502
Enregistré le : 20 janv. 2005, 13:16

Robinson, Edward G

Message par Humphrey Bogart » 16 mai 2008, 18:58

Après James Cagney, j'ouvre un nouveau topic sur un autre "Gangster" du cinéma policier américain. ;)

Acteur américain (1893-1973) Edward G. Robinson silhouette trapue, cigare souvent à la bouche, commença à tourner son premier film en 1923, et, devint célèbre sous les traits du gangster Enrico Bandello en 31 par le film de Merrvyn LeRoy "Little Caesar" Le petit Cesar

Par la suite Howard Hawks fit appel à lui pour son film "Le Harpon rouge, 1932; John Ford en 1935 pour "Toute la ville en parle"; Julien Duvivier en 42 pour son film à sketche "Six Destins"; Billy Wilder en 44 pour "Double Indemnity"; F Lang l'utilisa merveilleusement bien par deux fois dans La femme au portrait (1944) et La Rue rouge (1945); Orson Welles en 46 pour "Le Criminel"

Nul n'a oublié sa composition dans le film biblique "Les Dix Commandements" sa partie de poker contre un tout jeune Steve McQueen dans le film de Norman Jewinson "Le Kid de Cincinatti, 1965"
Et que dire de sa prestation bouleversante dans ce qui sera son chant du cygne aux cotés de Charlton Heston "Soleil vert, 1973"


A noter : Il côtoya par cinq fois*Humphrey Bogart le tuant à plusieurs reprises, si ce n'est que pour le dernier de leur film Bogie put enfin tuer son ennemi dans l'excellent Key Largo de John Huston.


* Guerre au crime (1936)
Le Dernier combat (1937)
Le Mystérieux DR Clitterhouse (1938)
Brother Orchid (1940)
Key Largo (1948)
ImageImage

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3625
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Message par Cole Armin » 17 mai 2008, 11:28

Encore un géant du cinéma. Avec James Cagney, Humphrey Bogart et George Raft, il figurait parmi les acteurs qui s'étaient appropriés les films de gangster dans les années 1930 à la Warner.

On cite toujours Le Petit César qui est son premier grand succès, mais il ne faut pas négliger La Guerre au crime où au contraire, il interprète un policier. En 1934, avec le "Production Code", les films où le héro est un gangster doivent être limités. La Warner trouve la parade: retourner la situation avec les gangsters qui deviennent des policiers. Ainsi James Cagney interprétera dans G-Men un agent du FBI. En 1938, l'acteur prend un malin plaisir à se parodier dans Un Meurtre sans importance (A Slight Case of Murder).
En 1944, il participe au chef d'oeuvre du film noir de Billy Wilder: Assurance sur la mort, dans un rôle certain mineur.
Il tournera avec Fritz Lang, John Huston, Orson Welles, Joseph Mankiewicz, Cecil B. DeMille, ...
Il s'essaye au western en 1955 dans Le Souffle de la violence où il retrouve Barbara Stanwyck.
Dans les années 60-70, il a des films moins biens. On notera tout de même Soleil Vert, son dernier film.

Edward G. Robinson est un acteur inoubliable dont la carrière aura durée 40 ans!

Invité

Message par Invité » 18 mai 2008, 18:37

Frère Orchidée est un film très sympa, assez léger pour un film noir.
Bogart est encore second rôle, et Robinson joue à merveille une crapule naïve.
Ann Sothern complète la distribution.
Je crois aussi me souvenir que c'est le rarement décevant Donald Crisp qui joue le père supérieur.
La découverte par Robinson de la charité chrétienne à l'intérieur du cloître vaut son pesant de peanuts

v1

Répondre