Emission de radio consacrée à Pierre Schoendoerffer.

Répondre
Guillemin Dominique
Messages : 5
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:50
Localisation : Paris

Emission de radio consacrée à Pierre Schoendoerffer.

Message par Guillemin Dominique » 07 oct. 2007, 20:06

Amateurs de ce cinéaste, je poste ici le lien vers cette émission réalisée par Laurent dauré et votre serviteur.

http://zerogoki.free.fr/Laurent/Emissio ... erffer.mp3

Commentaires bienvenus, nous ne sommes pas des professionnels de la radio, mais nous avons profité de cette opportunité pour faire connaître les films de P. Schoendoerffer juste avant la retrospective qui lui sera consacré fin novembre à la Cinémathèque de Paris.

A vous lire.
Modifié en dernier par Guillemin Dominique le 04 nov. 2007, 22:00, modifié 4 fois.
Si je tourne chez vous, avec vous, ce n'est pas pour raviver de vieilles amertumes. (…) Je viens tourner chez vous pour dire la vérité, fermer une porte sur un passé douloureux et ouvrir des perspectives d'avenir. ". Pierre Schoendoerffer.

Avatar du membre
Personne
Messages : 8369
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 08 oct. 2007, 07:22

Excellente info, j'espère avoir le temps d'écouter cela. :D

Guillemin Dominique
Messages : 5
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:50
Localisation : Paris

Message par Guillemin Dominique » 14 oct. 2007, 21:21

Mise à jour du lien.
Si je tourne chez vous, avec vous, ce n'est pas pour raviver de vieilles amertumes. (…) Je viens tourner chez vous pour dire la vérité, fermer une porte sur un passé douloureux et ouvrir des perspectives d'avenir. ". Pierre Schoendoerffer.

chip3
Messages : 61
Enregistré le : 24 mai 2007, 13:02

Message par chip3 » 15 oct. 2007, 11:54

Un cinéaste romancier de grand talent, ses films sont tous intéressants voire envoutants (Le crabe tambour). Il fait honneur au cinéma français, dommage qu'il tourne si peu.

Guillemin Dominique
Messages : 5
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:50
Localisation : Paris

Message par Guillemin Dominique » 15 oct. 2007, 19:01

Oui, à noter son oeuvre romaneque. Il écrit avec de tourner, apparemment faute de pouvoir tourner immédiatement (la 317è Section), ou bien logtemps avant (Là-Haut). A note qu'un de ses romans, L'adieu au roi fut adapté par John Milius (le réalisateur de Conan le Barbare), mais je n'ai pas vu ce film, trés "américanisé" paraît-il. Le roman gagne à être lu: ambiance Conrad/Kipling au rendez-vous avec un "homme qui voulu être roi" dans les jungles de Bornéo...
Si je tourne chez vous, avec vous, ce n'est pas pour raviver de vieilles amertumes. (…) Je viens tourner chez vous pour dire la vérité, fermer une porte sur un passé douloureux et ouvrir des perspectives d'avenir. ". Pierre Schoendoerffer.

Avatar du membre
Personne
Messages : 8369
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 15 oct. 2007, 19:19

Pour info, l'Adieu au Roi est disponible aux Etats-Unis avec des sous-titres Français et même semble t-il une piste Française selon imdb.

Image

On peut se procurer ce dvd pour une poignée d'€(-de 10) sur des sites comme priceminister.

Avatar du membre
Personne
Messages : 8369
Enregistré le : 15 janv. 2005, 16:10
Localisation : Atlantic City

Message par Personne » 08 nov. 2007, 18:32

Je ne savais pas que Pierre Schoendoerffer avait gagné un oscar à Hollywood en 1967 pour un reportage pendant la guerre du Vietnam, La Section Anderson.

http://www.ina.fr/archivespourtous/inde ... AF88041439

Prodigieux reportage, admirable dans sa vérité, sa sobriété, son intensité, filmé heure par heure au cours des six semaines que l'équipe de "Cinq colonnes à la une"" accompagnant le réalisateur Pierre SCHOENDOERFFER a passé au sein d'une section combattante américaine, au Vietnam. Les 33 hommes de cette Division de première Cavalerie, dite "la section Anderson", sont sous les ordres du lieutenant ANDERSON, jeune noir de 24 ans, sorti de West Point (le Saint-Cyr américain)
Ce n'est pas un autre reportage sur le Vietnam que nous voyons dans ce document, mais un épisode de la vie américaine transporté du fait de la guerre, au Vietnam. Ces 33 jeunes gens dont chaque visage, chaque personnalité nous deviennent rapidement familiers, mènent la vie du combattant américain de 1967, en Asie. Leurs frayeurs, leur courage, leur attente, l'ennui, l'inactivité, le combat ou la permission; leurs blessés, leur mort, leurs prisonniers, pas un seul des aspects de cette forme exceptionnelle et douloureuse de cette existence ne nous échappe.
Ce film est à la fois fort, émouvant, sensible et merveilleux de sobriété.
Ce film a été primé meilleur documentaire aux Oscars 1967.

Guillemin Dominique
Messages : 5
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:50
Localisation : Paris

Message par Guillemin Dominique » 09 nov. 2007, 20:03

Bonjour,

j'ai fait une petite page personnelle sur Pierre Schoendoerffer qui résume sa carrière. J'espère l'étoffer petit à petit.

http://blogs.aol.fr/guillemind/dominique-guillemin/


A vrai dire, j'attend avec impatience la retrospective de la Cinémathèque pour voir les derniers films de lui que je n'ai pas vu: "Ramuntcho", "Pêcheur d'Islande" ainsi que ses prises comme cameraman aux armées.

Quand à la Section Anderson, c'est à voir en temps qu'amateur de film de guerre pour voir un vrai pris sur le vif. Ceci dit, comme dans la véritable vie de soldat, on y attend beaucoup, et on ne voit jamais l'ennemi de près, sauf quand il est mort... Ne vous attendez donc pas à du spectacle.
Si je tourne chez vous, avec vous, ce n'est pas pour raviver de vieilles amertumes. (…) Je viens tourner chez vous pour dire la vérité, fermer une porte sur un passé douloureux et ouvrir des perspectives d'avenir. ". Pierre Schoendoerffer.

majorsenta3
Messages : 35
Enregistré le : 10 oct. 2007, 08:06

Message par majorsenta3 » 29 nov. 2007, 19:44

L'emission etait vraimebnt trés interessante ..
Peut être un peu courte mais j'ai beaucoup aimé, vraiment .
Elle avait au moins l'avantage de parler de quelqu'un d'assez discret ....
J'aurai bien aimé en savoir plus sur son rapport à la guerre d'algérie, sur l'oas ...
Je me suis souvent demandé si il avait pensé à Helie de Saint Marc pour certains de ces personnages ...
Enfin , j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ...

Invité

Message par Invité » 29 nov. 2007, 21:19

Bonjour à tous, et merci à majorsenta de son message d'encouragements.

En fait, je passais pour une "piqure de rappel" :wink: En ce moment je vis au rythme la retrospective Schoendoerffer à la Cinémathèque de Paris. Amateurs de film "de guerre" et plus généralement d'hommes de guerre et de marins, courrez-y. Parmi les raretés, les premiers films:

- la "Passe du diable" (sorte de conte en Afghanistan, inspiré d'un roman de Kessel, "Les cavaliers")

- "Pêcheur d'islande", histoire d'amour et de mer chez les pêcheurs bretons (inspiré de Loti).

- dimanche dernier, ses rush d'Indochine qu'il commentait dans la salle. Un bon trés bon moment.

- j'attend de voir "Ramuntcho" samedi soir.

Hier, encore plus rare, 3 documentaires consacrés à l'armée française (sur l'usage des hélicos - le métier de marin - les aviateurs de chasse). Trés datés, j'ai été tout de même surpris de voir que, dès 1963, et dans le cadre limité de documentaires pour le SIRPA, Schoendoerffer arrive à caser des thématiques qui lui sont chères (l'honneur de servir, grandeur et servitudes- bon, mais aussi des références aux racines de l'histoire de France, la distinction du monde civil et du monde militaire, etc...). Il rôde aussi clairement sa technique: de scènes de mer tournée en 1963 serviront d'inspiration pour le Crabe-tambour (les prises de vues depuis la proue, l'étrave fendant l'océan en "faisant de la plume", le service desmarins en mer...).

Côté OAS, etc... comme il le dit lui-même, il rend hommage plus qu'il ne juge. Son cinéma n'est pas politique.

La retrospective à été l'occasion pour moi de l'ententre, et de le rencontrer: un grand moment que j'espère renouveler.

majorsenta3
Messages : 35
Enregistré le : 10 oct. 2007, 08:06

Message par majorsenta3 » 30 nov. 2007, 11:55

C'est curieux , je n 'avais pas cette impression pour le coté non politique de son cinéma ...

Il ne prend pas parti certes, mais il explique ...donne des pistes, cherche à comprendre et replace toujours le soldat dans son environnement historique et social.

On peut le voir avec Operation 500 millions, ou L'honneur d'un Capitaine.
Le milieu social est trés important ...dans les deux films.
Par exemple pour lui, la guerre d'algérie ne saurait s'expliquer sans la guerre d'indochine, qui elle même renvoie à la seconde guerre.

Dans ce sens, je trouve son cinéma trés politique.
Pour ce qui est de l'OAS, je pense qu il ne porte pas de jugement plus par amitié et peut être parce ce que sans les soutenir, il comprend certains choix.
Je ne le crois pas dans le raisonnement mais plutôt dans l'observation des actes et non des idées.
L'action explique les idées ...
Il les comprend sans les approuver ...c'est ce que j'avais ressenti avec ses films.

Encor une fois, merci pour l'emission et son Mp3 !

Guillemin Dominique
Messages : 5
Enregistré le : 07 oct. 2007, 19:50
Localisation : Paris

Message par Guillemin Dominique » 09 févr. 2008, 13:20

Fausse manipulation désolé: je voulais dire que Pierre Schoendoerffer passe cette après-midi, samedi 09/02 sur France-Culture à 15 heures. Ouf.

Lien ci-joint :

http://www.radiofrance.fr/chaines/franc ... rogrammes/
Si je tourne chez vous, avec vous, ce n'est pas pour raviver de vieilles amertumes. (…) Je viens tourner chez vous pour dire la vérité, fermer une porte sur un passé douloureux et ouvrir des perspectives d'avenir. ". Pierre Schoendoerffer.

Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3615
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Message par Cole Armin » 13 févr. 2008, 18:31

L'émission peut être réécoutée sur le site de France culture:
http://www.radiofrance.fr/chaines/franc ... s/camedit/

(ou lien direct: http://www.tv-radio.com/ondemand/france ... 080209.ram)

Répondre