Piège double - The Crooked web - 1955 - Nathan Juran

Liste des films critiqués
Répondre
Avatar du membre
Cole Armin
Administrateur
Messages : 3718
Enregistré le : 15 janv. 2005, 13:52

Piège double - The Crooked web - 1955 - Nathan Juran

Message par Cole Armin » 05 déc. 2012, 07:49

Image

Réalisé par Nathan Juran
Avec Frank Lovejoy, Mari Blanchard, Richard Denning, John Mylong, Harry Lauter, Steven Ritch
Distribué par la Columbia


Série B qui avait un scénario potentiellement intéressant mais qui est gâchée par la seconde partie et une fin abrupte.

On retrouve dans ce scénario un côté post-guerre (assez rare au milieu des années 1950 et correspondant plus aux années 1940 avec des films comme La maison de la 92e rue, Berlin Express ou 13 Rue Madeleine).
Passée la première partie qui offre des vues assez agréables en noir et blanc avec quelques extérieurs pertinents, le scénario perd en cohérence.

Le trio d'acteurs est assez convaincant. Mari Blanchard est plus mature dans ce rôle que dans certains westerns Universal.

Nathan Juran entamait avec ce film un nouveau cycle pour la Columbia (avec notamment Le septième voyage de Sinbad) après quelques films pour Universal.

Une curiosité mais rien d'autre.


Image
Image
Image
Image
Image

Image
Image
Image

Avatar du membre
chip
Messages : 846
Enregistré le : 17 avr. 2007, 21:04

Re: The Crooked Web - 1955 - Nathan Juran

Message par chip » 05 déc. 2012, 09:35

Rien que pour les yeux de Mari Blanchard et la présence de Frank Lovejoy, le film ne peut pas être inintéressant. :)

kiemavel1
Messages : 457
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: The Crooked Web - 1955 - Nathan Juran

Message par kiemavel1 » 06 nov. 2019, 17:04

Image
Joanie Daniel, serveuse dans le Drive-in dirigé par son petit ami, l'ancien sergent Stan Fabian, reçoit la visite surprise de son frère Frank, lequel lui demande un prêt de plusieurs milliers de dollars, fond nécessaire à la réalisation d'une grosse opération financière. Joanie refuse mais Stan, grand joueur, se montre curieux et apprend de Joanie que, quelques années plus tôt, pendant la guerre, Frank et son complice Ray Torres avaient caché une grande quantité d'objets en or massif dérobés dans un chateau en Allemagne mais que depuis, dans l'impossibilité de réunir l'argent du voyage, leur trésor dormait là bas. Stan accepte de financer le voyage d'autant que l'affaire les emmènerait tous trois en Europe, lui permettrait de gagner 100 000 $ et de s'y marier avec Joanie, chose qu'elle refusait jusque là en raison de l'insécurité financière du couple. Lorsque Torres se refuse à accepter de nouveaux associés dans l'opération, il est abattu par Frank mais le trio décide de ne rien changer à leur projet ...
Image
Image
Je précise d'emblée qu' Il est impossible de présenter ce film sans spoiler … qu'un gros effet de surprise intervient au bout de 10 min … qu'un second intervient très vite après le premier … Ce qui veut dire que ces 2 uniques "coups de théâtre" précoces ne devraient pas être si gênants puisqu'il reste à ce moment là près d'une heure de film … Oui mais voilà, comme durant cette dernière heure, il ne se passe pas grand chose, ils sont importants quand même :mrgreen:
Image
1er " coup de théâtre " :
Spoiler : Afficher
Frank et Joanie ne sont pas frère et sœur … mais un couple. Du coup, on pense que Joanie est une femme fatale de film noir classique et que le véritable couple a l'intention d'arnaquer ce pauvre Lovejoy ou de le manipuler quel qu'en soit le but final …. et c'est bien le cas mais pas pour leur propre compte et pas comme on pourrait se l'imaginer à ce stade.

2ème "coup de théâtre" :
Spoiler : Afficher
Frank et Joanie agissent en réalité en service commandé pour le compte d'un riche homme d'affaires, Richard Atherton, dont le fils a été tué 10 ans plus tôt en Allemagne. Juste après la guerre, Stan s'était livré à un marché noir de grande ampleur à Berlin et découvert par la police militaire, Stan avait abattu un des MP et Atherton, Jr. son complice quand celui ci avait voulu se rendre. Identifié après avoir été libéré de ses obligations militaires et rentré au pays, Stan Fabian ne pouvait donc pas être poursuivi légalement aux États-Unis, mais devait être ramené et arrêté sur le sol allemand … Et c'est donc là le but du couple.
A partir de là, les scénaristes ont allègrement tiré à la ligne avec bien peu de trouvailles pour nous tenir éveillé. On traverse le pays en bagnole, puis l'Atlantique en cargo. Destination : l'Allemagne …
- Tout à coup (ce n'est pas si soudain mais j'essaie de ménager un certain suspense), un homme reconnait Frank et vient l'interpeler sous sa véritable identité … devant Stan dis donc … Mais Frank s'en sort et s'en débarrasse. Ouf, on a failli avoir peur et puis finalement non.
- Joanie et Frank ne peuvent pas s'empêcher de s'embrasser dans les coins sombres … mais Stan est juste à deux doigts à plusieurs reprises de découvrir le poteau rose ( :oops: )
- Le trio se rend nuitamment à 3 reprises - et donc répétitivement - dans le cimetière du château (un trésor dans une tombe, c'est original) et à chaque fois, se retrouve dans l'impossibilité d'emporter le butin dont une fois, péniblement, poussivement, sur fond de méfiance mutuelle et de - croit-on - tentative de double crossing …
Image
Image
Rien de honteux dans tout cela - y compris dans le dénouement qui est même plutôt habilement amené - mais il y a bien longtemps que je n'avais pas vu un film développer un scénario avec aussi peu d'imagination. Coté interprétation, Richard Denning et Mari Blanchard sont bien charmants mais ce ne sont pas les plus excitants des comédiens. Par la suite, cela s'arrange mais dans un premier temps, ils en font tout deux des tonnes dans le genre faux jetons souriants. Ils en font tant que des plus perspicaces que moi auraient pu immédiatement détecter l'entourloupe à venir. Ils sont sur le même registre, si bien qu'on peut penser qu'ils obéissaient aux consignes de Juran mais ce n'est pas une réussite. Frank Lovejoy est lui comme d'habitude absolument remarquable, avec son jeu subtil et tout en demi teintes. Un seul second rôle retient l'attention, et pas en bien, Herr Koenig (John Mylong), le chef de la police de Berlin qui assiste Frank et Joanie en Allemagne. Pas fan de ses numéros de soliste mais ce second rôle comique avec son accent énooorme et son gout effréné pour le whisky pourra en faire sourire certains. Bref, pas folichon. Nathan Juran a réalisé un autre film noir : Highway Dragnet avec Richard Conte, Joan Bennett et Wanda Hendrix. C'est selon moi le moins bon des nombreux (17) films noirs avec Richard Conte (avec The Spider de Robert D. Webb). vu (à peu près) en vost.
Image

Avatar du membre
pak
Messages : 462
Enregistré le : 26 nov. 2012, 19:21

Re: The Crooked Web - 1955 - Nathan Juran

Message par pak » 06 nov. 2019, 22:49

"découvrir le poteau rose"...

Oh non, pourquoi ? Pourquoi détruire cet avis éclairé avec ce jeu de maux ?

:mrgreen:

Original de commencer par des coups de théâtre pour ensuite ramer, on dirait presque un mauvais Columbo...
Dans la guerre, il y a une chose attractive : c'est le défilé de la victoire. L'emmerdant c'est avant...

Michel Audiard

kiemavel1
Messages : 457
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: The Crooked Web - 1955 - Nathan Juran

Message par kiemavel1 » 08 nov. 2019, 00:34

A vrai dire, c'est peut être parce que je doute de l ' " éclairage " éventuel que je place de ci de là quelques vannes plus ou moins finaudes :mrgreen:
Cela dit, sans me vanter, je me prends un peu plus au sérieux ... quand le film l'est vraiment :wink:

Pour revenir au film, j'ai rarement vu un metteur en scène refaire quasiment 3 fois la même scène ( les tentatives de récupération du trésor de guerre) et où les personnages et les situations sont aussi figés mais c'est que tous les actes du couple de manipulateurs s'expliquent par le but ultime de cette longue manipulation destinée à confondre le personnage joué par Frank Lovejoy. Cela dit, il y avait obligatoirement moyen de faire un film plus intéressant à suivre dans sa dernière heure

kiemavel1
Messages : 457
Enregistré le : 06 juin 2015, 11:49

Re: The Crooked Web - 1955 - Nathan Juran

Message par kiemavel1 » 11 nov. 2019, 12:33

Image

L'équipe technique en plein boulot pour l'une des séquences d'ouverture : l'arrivée de Richard Denning au Drive-in de Frank Lovejoy

A priori, Nathan Juran c'est celui qui est plein centre et au premier plan, entre Denning et Mari Blanchard,

===



Image

Répondre