Le film criminel anglais

Répondre


Cette question est un moyen d’empêcher des soumissions automatisées de formulaires par des robots.

Les BBCodes sont désactivés
Les smileys sont désactivés

Revue du sujet
 • Ajoutez une image.
   

Étendre la vue Revue du sujet : Le film criminel anglais

Re: Le film criminel anglais

par Stark » 24 juin 2019, 16:44

J'ai retrouvé ces quelques titres intéressants :
ah oui, "The Counterfeit Plan", encore un budget à la Mark Stevens, et bien nerveux à la Mark Stevens. Zachary Scott égal à lui-même, "ruthless", bien secondé par cette charmante Peggie Castle.
"The Informers" réalisé en 1963 par Ken Annakin, avec Nigel Patrick, diffusé sur le câble.
Certains apprécient le dernier film de Gary Cooper, "the Naked Edge" réalisé en 1961 par Michael Anderson avec Deborrah Kerr.
J'ai retrouvé "The Green Cockatoo", un polar réalisé en 1937 par William Cameron Menzies, écrit par Graham Greene (et musique de Miklos Rozsa), bavard mais avec des séquences punchy, loin d'être un chef d'oeuvre donc.
Autres polars à faible budget mais terriblement inventifs :
"The Man In The Back Seat" et "Strongroom", réalisés en 1961 et 1962 par Vernon Sewell, des récits vraiment très précis.
"Offbeat",réalisé en 1961 par Cliff Owen.
"Return From The Ashes", réalisé en 1965 par J. Lee Thomson, avec Maximilian Schell, Samantha Eggar, Ingrid Thulin.
encore une histoire d'enfant maltraité, "Tomorrow At Ten", réalisé par Lance Comfort en 1963.
impossible de ne pas citer ce "Cash On Demand", une production Hammer avec une confrontation Peter Cushing - André Morell de haut niveau.
"Mister Dennies Drives North", réalisé en 1951 par Anthony Kimmins, avec John Mills et Phyllis Calvert.
"Dual Alibi", réalisé en 1947 par Alfred Travers, avec Herbert Lom.

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 23 juin 2019, 02:14

chip a écrit :
21 juin 2019, 13:34
Tout ça me rappelle avoir raté volontairement :? lorsque je travaillais à Paris (1964-1978) deux polars british de Montgomery Tully, romancier, dramaturge, et cinéaste , ces deux films sont désormais difficiles à trouver :

- No road back (les tueurs de Londres)(1956)
avec Skip Homeier en vedette et Sean Connery dans ce qui était son premier film, le film fut distribué en France dans les années 60, le succès de la série des James Bond devait être à l'origine de la sortie de ce modeste polar .

- The counterfeit plan (un tueur s'est échappé) (1957)
avec Zachary Scott, Peggie Castle
Je n'étais seulement jamais tombé sur le premier au cours de mes pérégrinations dans le genre :o

Le second, je l'ai … mais pas encore regardé


De mon coté, j'avais poursuivi l'inventaire des principaux pourvoyeurs du genre en GB avec la liste de leurs films … Mais j'ai fait une fausse manip. et tout a été effacé :twisted: A refaire (Je signale que ça m'arrive très rarement quand même :mrgreen: La dernière fois, c'était pour un texte sur l'excellent The Hard Way de Vincent Sherman. Tellement dégouté que je n'ai jamais refais le texte )

Re: Le film criminel anglais

par chip » 21 juin 2019, 13:34

Tout ça me rappelle avoir raté volontairement :? lorsque je travaillais à Paris (1964-1978) deux polars british de Montgomery Tully, romancier, dramaturge, et cinéaste , ces deux films sont désormais difficiles à trouver :

- No road back (les tueurs de Londres)(1956)
avec Skip Homeier en vedette et Sean Connery dans ce qui était son premier film, le film fut distribué en France dans les années 60, le succès de la série des James Bond devait être à l'origine de la sortie de ce modeste polar .

- The counterfeit plan (un tueur s'est échappé) (1957)
avec Zachary Scott, Peggie Castle

Re: Le film criminel anglais

par chip » 17 juin 2019, 14:26

Très très bien " la vengeance d'une femme " :wink:

Re: Le film criminel anglais

par Stark » 17 juin 2019, 11:30

"The lost hours" : décidément, tous les chemins mènent à Mark Stevens.

Des années 30, j'ai retrouvé un Michael Powell, "Fire raisers" ("les Incendiaires") datant de 1934, sorti chez nous chez "les films de ma vie", avec Leslie Banks et déjà Francis L Sullivan dans le rôle du sadique avant "Night and the city" de Dassin.

Rien de plus pour l'instant pour les années 30.

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 16 juin 2019, 13:47

chip a écrit :
16 juin 2019, 07:53
...et aussi :
THE LOST HOURS ( aux USA " the big frame ")(1952) de David Mac Donald
avec Mark Stevens, Jean Kent, Dianne Foster
Arte vient de nous offrir en VF le très rare " Christopher Colombus "( Christophe Colomb)(1949) avec Fredric March
J'ai le M. Stevens ... mais pas encore regardé. Un blâme :wink:
Sinon Christophe Colomb est rare à la TV mais il a été édité chez nous par Elephant Films en 2007. IL est même bradé partout.


Le même éditeur a sorti beaucoup plus récemment un bon film noir anglais signé Zoltan Korda qui n'a pas encore été cité :

La vengeance d'une femme / A Woman's Vengeance avec Charles Boyer, Ann Blyth, Jessica Tandy et Cedric Hardwicke
Image

Re: Le film criminel anglais

par chip » 16 juin 2019, 07:53

...et aussi :
THE LOST HOURS ( aux USA " the big frame ")(1952) de David Mac Donald
avec Mark Stevens, Jean Kent, Dianne Foster
Arte vient de nous offrir en VF le très rare " Christopher Colombus "( Christophe Colomb)(1949) avec Fredric March

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 16 juin 2019, 01:01

Sinon, on peut signaler d'autres cinéastes qui se sont plus particulièrement illustrés dans le polar et le thriller

On le connait plus pour Les mutinés du téméraire, ses James Bond et ses bons -et nombreux- films de guerre mais Lewis Gilbert a réalisé de bons polars dont :

- 1954 Les bons meurent jeunes / The Good Die Young avec une distribution "All stars" anglo-américaine. Coté UK : Laurence Harvey, Stanley Baker, Robert Morley, Joan Collins (très bien dans ce film). Coté US : Gloria Grahame, Richard Basehart, John Ireland. Très bon film du sous genre " préparatifs de hold-up". Ce film a été vu à la TV chez nous.

- 1955 L'assassin s'est trompée / Cast a Dark Shadow avec Dirk Bogarde et Margaret Lockwood, avec Bogarde en gigolo assassin.
Je crois que celui ci n'a jamais été diffusé chez nous. Perso, je ne connais qu'en vost anglais.
=======
Sidney Gilliat et Frank Launder, deux anciens collaborateurs de Hitchcock, ont souvent travaillé ensemble. Sur :

- 1957 Le manoir du mystère / Fortune is a Woman avec Jack Hawkins et Arlene Dahl
- 1946 La couleur qui tue / Green for Danger, un excellent thriller "hospitalier" avec humour inclus (Alastair Sim). Passage TV chez nous.
- 1946 L'étrange aventurière / I See a Dark Stranger. Un thriller d'espionnage qui tourne à la comédie. DVD Elephant Films
=======
John Gilling est lui plus connu pour ses films d'horreur mais il a aussi donné dans le polar

- 1960 Un compte a régler / The Challenge avec Anthony Quayle et Jane Mansfield
- 1958 Signes particuliers : Néant / The Man Inside avec Jack Palance, Nigel Patrick et Anita Ekberg. Passage TV, au moins en VF
- 1957 Police internationale / Interpol avec Victor Mature, Trevor Howard et Anita Ekberg. Passage TV
- 1953 Three Steps to the Gallows avec Scott Brady. Je ne connais qu'en vo
=======
Comme le précédent, Val Guest est plus connu pour ses films d'horreur / Sci-fi (Les Quatermass ….) mais il a réalisé quelques polars :

1963 Le mystère de la villa blanche / Jigsaw avec Jack Warner
1956 The Weapon avec Steve Cochran, LIzabeth Scott et Jon Whiteley. La première moitié avec l'enfant fugueur dans le Londres de l'époque était remarquable.
=======
John Guillermin, en dehors des films plus connus qu'il tourna ultérieurement, a réalisé quelques polars au début de sa carrière

1965 La fleur de l'âge / Rapture. Pas vraiment un polar mais film remarquable et à voir absolument pour l'interprétation de Patricia Gozzi
1960 Quand gronde la colère / Nevet Let Go avec un inquiétant Peter Sellers à contre emploi
1958 Le crime était signé / The Whole Truth avec Granger, Sanders, Donna Reed. Décevant malgré le casting
1957 Traqué par Scotland Yard / Town on Trial. Passage TV ... Mais peut-être le moins bon des assez nombreux titres "Scotland Yard", notamment à cause d'un coupable improbable et interprété par un acteur bien usé.

A suivre ...

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 15 juin 2019, 23:28

Stark a écrit :
15 juin 2019, 08:44
Vraiment chouette toutes ces infos, merci.
Je m'aperçois qu'un sujet sur le polar anglais avait déjà été lancé il y a 10 ans, continuons sur cette bonne volonté.

C'est bien d'évoquer les années 40-50-60 (plus tard les 70's), on parle rarement des années 20-30, et là à part tonton Alfred qui avait démarré très fort en 1929 avec "Blackmail", c'est le vide total, je ne me rappelle pas avoir enregistré de pépites sur le câble. Il y a bien ce thriller trépidant de train en folie, "The last journey" réalisé en 1936 par Bernard Vorhaus. Mais ça s'arrête là en ce qui me concerne. Et il y a forcément d'autres bonnes surprises, à suivre donc.
Effectivement, je n'avais pas vu ce sujet ouvert sur les polars anglais. Le patron (Cole) pourra fusionner s'il le juge nécessaire ...

Sur la période des années 30, j'en connais encore moins, à part tous les Hitch. J'ai bien noté des titres (les premiers James Mason par exemple) mais je n'en ai aucun vu à ce jour.

Re: Le film criminel anglais

par Stark » 15 juin 2019, 08:44

Vraiment chouette toutes ces infos, merci.
Je m'aperçois qu'un sujet sur le polar anglais avait déjà été lancé il y a 10 ans, continuons sur cette bonne volonté.

C'est bien d'évoquer les années 40-50-60 (plus tard les 70's), on parle rarement des années 20-30, et là à part tonton Alfred qui avait démarré très fort en 1929 avec "Blackmail", c'est le vide total, je ne me rappelle pas avoir enregistré de pépites sur le câble. Il y a bien ce thriller trépidant de train en folie, "The last journey" réalisé en 1936 par Bernard Vorhaus. Mais ça s'arrête là en ce qui me concerne. Et il y a forcément d'autres bonnes surprises, à suivre donc.

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 14 juin 2019, 21:54

Stark a écrit :
14 juin 2019, 09:40
Pour en revenir à Charles Crichton, il faut aussi voir son très curieux "He who rides the tiger".
Pas vu et très tentant
Charles Crichton a réalisé un autre polar en 1964, "le Secret du docteur Whitset" (The third secret), une adolescente enquêtant sur le meurtre de son père psychologue. Pas vu hélas, les images vues sur imdb évoquent un film inquiétant.
C'est un bon film mais d'autres polars anglais avec enfants/ados sont nettement meilleurs
Décidément, les enfants sont bien présents dans le cinéma britannique ("The yellow balloon" de Jack Lee Thomson, "The snorkel" de Guy Green, les David Lean, ...). Encore un nouveau sujet …
Idem pour les Val Guest, je ne crois pas que ses polars soient sortis en France.
… ET justement Val Guest avait réalisé un polar avec enfant (Jon Whiteley, celui de Moonfleet) : The Weapon, un de ces films tournés durant la période où des stars américaines avaient traversé l'Atlantique (ici Lizabeth Scott et Steve Cochran)

sinon, parmi les indispensables du sous genre, je citerais :

- Les yeux du témoin / TIger Bay de J. Lee Thomson avec Hayley Mills, fille de John
- Le vent garde son secret / Whistle Down the Wind de Bryan Forbes, toujours avec Hayley

On l'a retrouvé plus tard, adolescente dans Mystère sur la falaise de Ronald Neame. Très bon film mais pas un polar

Sinon, aussi indispensable que les 2 précédents :

- La fleur de l'âge / Rapture de John Guillermin avec l'exceptionnelle Patricia Gozzi (la petite fille des Dimanches de Ville d'Avray)

Par contre, je ne connais pas The Yellow Balloon, lui aussi bien tentant. Quant à The Snorkel, je ne me souviens que d'un Peter Van Eyck bien flippant … Mais c'est presque un pléonasme

Re: Le film criminel anglais

par Stark » 14 juin 2019, 10:32

Pas du tout un polar, mais lire les noms de Patrick McGoohan et Basil Dearden me rappelle le fameux "All night long" (Tout au long de la nuit - 1962), surtout réputé pour le thème proche d'Othello et pour la présence de deux jazzmen vedettes, Dave Brubeck et Charles Mingus. Je retiens surtout le personnage de Johnny Cousin interprété par Patrick McGoohan, un sale type infréquentable et toxique qui manipule son entourage. C'est passé sur nos écrans tv, mais dispo en dvd seulement en Angleterre. A priori, la majorité des cinéphiles français connaissent cette curiosité bien malsaine.

Autre polar anglais réputé, "Never let go" réalisé en 1960 par John Guillermin avec un Peter Sellers particulièrement "nasty", vraiment surprenant. Pas mauvais ce Guillermin, "Thunderstorm" est un de mes films cultes. Sans être des chefs-d'oeuvre, ce sont de bonnes surprises. No need to say, ce n'est pas sorti en France.

Idem pour les Val Guest, je ne crois pas que ses polars soient sortis en France.

Ya du boulot chez les éditeurs.

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 13 juin 2019, 13:39

chip a écrit :
13 juin 2019, 10:03
Pas vu noté TRAIN D' ENFER (hell drivers)(1957) de Cyril- Raker Enfield avec un casting top : Stanley Baker, Patrick Mc Goohan, Sean Connery. Film haletant qui ne fait pas mentir son titre
Ah oui, il fait partie des films édités en France que j'ai oublié

Image

Carrément excellente cette histoire de chauffeurs routiers testéronnés qui se tirent la bourre ... et rentrent ainsi dans le jeu et les intérêts du patronat (Krazu sort de ce corps :mrgreen: ). Il y avait aussi Peggy Cummins qui était une des actrices les plus sympas avec les fans (mais cette actrice culte pour les amateurs de "noirs" ne tenait là qu'un rôle secondaire). La mise en scène de Endfield était remarquable lorsqu'il filmait ces gros cubes sur les petites routes de la campagne anglaise et faisait naitre avec peu de moyens un grand suspense et beaucoup de tension.

Après, le cas Endfield est un peu particulier puisqu'il était l'un de ces américains (comme Losey) qui travaillèrent d'abord dans leur pays d'origine avant d'être contraints à l'exil pour raisons politiques. Or, même si ces deux spécialistes du film criminel ont réalisé de très bons films du genre en Europe, leurs meilleurs étaient ceux de leurs premières carrières. C'est mon avis.

Aux USA, Endfield donna The Argyle Secrets (1948) et surtout The Underworld Story (1950) et Fureur sur la ville (1951) … avant de peiner à retrouver ce niveau là en GB avec The Limping Man ou Impulse malgré - ou à cause - de l'apport de vedettes américaines, respectivement Lloyd Bridges et Arthur Kennedy. IL en a tourné d'autres avec Sam Wannamaker, Forrest Tucker ... Je ne les ai pas vu mais je crois qu'ils n'ont pas grande réputation. Plus tard, il s'est refait avec donc cet excellent Train d'enfer ou avec le très bon thriller "d'aviation" Jet Storm avec une fois de plus un fabuleux Richard Attenborough puis de s'illustrer brillamment dans d'autres genre avec les célèbres Zoulou, L'ile mystérieuse ou Le désert du Kalahari.

Re: Le film criminel anglais

par chip » 13 juin 2019, 10:03

Pas vu noté TRAIN D' ENFER (hell drivers)(1957) de Cyril- Raker Enfield avec un casting top : Stanley Baker, Patrick Mc Goohan, Sean Connery. Film haletant qui ne fait pas mentir son titre.

Re: Le film criminel anglais

par kiemavel1 » 13 juin 2019, 00:14

Leurs films étaient à l'opposé des films américains, pas de scènes d'exposition pesante , le spectateur est projeté directement dans l'action, évitant tous les clichés en partie grâce au jeu spontané et naturel des acteurs.
Effectivement, à peu près dans l'ordre de tes remarques, dans le polar anglais il doit y avoir beaucoup moins d'introductions par des juges, gouverneurs ou DA faisant la "morale de l'histoire" … avant que celle ci ne commence … moins de voix off sentencieuses omniprésentes … moins de clichés -ou stéréotypes, oui, surtout concernant les personnages féminins puisque souvent les femmes sont très en retrait et lorsqu'elles tiennent des roles importants, ceux ci sont moins stéréotypées que dans le polar américain. La femme fatale -et donc le fond de misogynie- est moins présent et d'ailleurs quand les anglais se mettent à vouloir imiter le style américain, c'est raté : par exemple avec Diana Dors …(qui a des fans, ok mais pas trop moi). Autre remarque en rapport avec la précédente, lorsque les acteurs/trices américain(e)s ont traversé l'Atlantique dans les années 53-58 pour jouer dans des polars anglais (surtout Dan Duryea, Dane Clark …) cela a rarement été réussi. Une exception qui me passe par la tête : Les bons meurent jeunes de Lewis Gilbert

Au delà de ce cliché de la séductrice fatale, la relation homme-femme, cette romance quasi obligatoire du polar US, elle est de toute façon bien moins obligatoire dans le polar anglais. Et quand elle y est, cette romance, et pour être plus précis la rencontre amoureuse, y est moins "fabriquée" (mais j'ai l'impression que cela tient aux problèmes des américains avec l'expression du désir au cinéma).
En ce qui concerne le " jeu spontané et naturel des acteurs", oui mais on peut aussi leur trouver un manque de personnalité, et pour rejoindre les propos précédents : de c.... (comme disait une ex première ministre française :mrgreen: ). Cela dit, même si dans le ciné anglais il y a surtout des John Mills, des Dirk Bogarde ou des Laurence Harvey … on y voit aussi des Anthony Quayle, des Richard Burton ou des Stanley Baker, de vrais hommes quoi :wink:

Bon, après j'adore le film noir américain (pour d'autres raisons)

Les années 40-50 recèlent de nombreux "hidden gems" (pépites cachées) souvent disponibles en dvd en Angleterre. Je me permet d'en lister quelques-unes pour les trop rares anglophiles
Et oui, un paquet, la plupart effectivement édités en GB, parfois avec sous titrage en anglais. Cela dit, il y en a quand même quelques uns édités en France

Chez TAMASA :

Brighton Rock de Bouting
Pool of London de Dearden
The Blue Lamp de Dearden
Payroll de Hayers
+
Ultimatum de Boulting (Thriller/anticipation)
L'homme de Berlin de Reed (Thriller/espionnage)


Chez Doriane FIlms :

Je suis un fugitif de Cavalcanti
Noose de Edmond T. Greville
Temps sans pitié de Losey


Et encore d'autres chez Elephant FIlms :
Huit heures de sursis de C. Reed
La victime de Dearden
………...

et chez Studio Canal :
Le troisième homme de C. Reed
+ les autres Losey anglais … et d'autres. Je remarque cependant que ces chiens de SC ont sorti un tas de polars anglais en GB mais pas en France :twisted:

A ces films s'ajoute des thrillers : Etrange rendez-vous / Corridor of mirrors de T. Young (Gaumont à la demande)

sans parler des multiples Sherlock Holmes, Jack l'éventreur, etc …

Après, il y a quand même de grands "scandales", comme de ne pas avoir d'éditions françaises pour de très grands films de Bryan Forbes, de Ronald Neame, de Anthony Asquith, des Boulting … pour citer les premiers qui me passent par la tête. Des restes du mépris pour le ciné anglais qu'éprouvait une partie de la critique française ?

Haut