Les Colts de la violence (Mille dollari sul nero) 1966 * Western CineFaniac - Tout sur les western

Les Colts de la violence (Mille dollari sul nero) 1966

Pays : Italie, Allemagne (1H42)
Réalisateur : Alberto Cardone
Acteurs : Antonio De Teffè, Gianni Garko, Erika Blanc, Franco Fantasia
1 DVD / Blu-Ray disponible

Sur les forums

Critiques sur le forum

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Les critiques

Les colts de la violence

Posté par Sartana
Nous sommes en pleine tragédie grecque, pressentant venir le drame sans que jamais rien ne puisse penser que l'on peut y échapper. Au scénario des Colts de la violence on repère Ernesto Gastaldi, qui fut parfois inspiré dans le western européen ("Le temps des vautours", "Le dernier jour de la colère", "Django ne prie pas"), parfois moins ("Amigo, mon colt a deux mots à te dire" avec Bud Spencer). L'histoire raconte comment deux fils que tout oppose vont en venir à se combattre. Le personnage finalement le plus intéressant n'est alors plus ni Sartana le fou (surjoué par Garko, pour notre plus grand plaisir) ni Johnny (Anthony Steffen, qui nous gratifie de ses plus beaux yeux plissés de chien battu) : c'est la mère des deux jeunes hommes.
Elle sera sans cesse en porte-à-faux, jusqu'à choisir son camp, puis en changer, dans une scène qui était absente de la VF éditée en VHS, et aujourd'hui restituée par le DVD Artus. Le film n'a pas grands moyens, le charisme de ses héros ne suffit pas à faire oublier ce handicap. C'est Cardone qui par sa mise en scène jamais indigeste, et même emprunte de finesse qu'il parvient à nous captiver par cette intrigue théâtrale et cette famille qui se déchire. Une réussite du genre.







Mille dollari sul nero, Les Colts de la violence, 1966, Antonio De Teffè, Gianni Garko, Erika Blanc, Franco Fantasia, Alberto Cardone, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Les Colts de la violence DVD, Mille dollari sul nero DVD, DVD, Les Colts de la violence critique, Mille dollari sul nero critique, Alberto Cardone critique

© CineFaniac 2005 - 2020