Les Mains qui tuent (Phantom lady) 1943


Résumé : Scott Henderson, un ingénieur de 32 ans, quitte le domicile conjugal après une violente dispute avec sa femme. Dans un bar, il fait la connaissance d’une belle et mystérieuse jeune femme. Cette rencontre sonne le début des ennuis pour Scott, pris dans un dangereux engrenage…
Lieu de tournage : Universal Studios, Universal City, Californie

Informations complémentaires : Sortie États-Unis : 28/01/1944 - Sortie France : 23/10/1946.

Tournage : mi 09 - fin 10/1943.


D'après le roman "The Phantom lady" de William Irish (Lippincott, Philadelphie, 1942).

Le roman a été ublié en français sous le titre "Lady fantôme" aux éditions Fournier-Valdes en 1948. Réédité en 1954 sous le titre "Fantôme à prendre" aux Presses de la Cité (collection "Un mystère" n° 176), en 1964 sous le titre "Lady fantôme" par les éditions Opta (collection "Club du livre policier" n° 28), en 1974 par Presses-Pocket (n° 1071), en 1985 par les éditions Christian Bourgois (collection "Série B"), en 1991 par Presses-Pocket (collection "Noir" n° 3721), en 1992 par Omnibus (collection "Noir, c'est noir"), en 2004 par Omnibus (William Irish : Romans et nouvelles, réimpression en 2012).


Sélectionné au Noir in Festival 1994 (Italie).


Premier film produit par Joan Harrison, première femme productrice engagée par Universal et également ancienne secrétaire et scénariste d'Alfred Hitchcock.


Format : 1.37 : 1
N&B
Mono (Western Electric Recording)

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Merci à pak pour son aide !

Les critiques

Les mains qui tuent

Posté par Cole Armin
Le premier film noir de Robert Siodmak est très réussi. Siodmak commence fort. Le scénario est hitchcockien. Ceci n'est pas étonnant puisque la productrice associée Joan Harrison a travaillé avec Alfred Hitchcock à de nombreuses reprises et a signé le scénario de Rebecca. Elle a également produit plusieurs de ses films dont la série Alfred Hitchcock présente.
Le scénariste Bernard C. Schoenfeld écrit ici son premier scénario. Dans sa courte carrière, il aura l'occasion de participer à L'impasse tragique pour la 20th Century Fox puis à Macao pour la RKO avant de se tourner presque exclusivement vers la télévision.

Les acteurs, Ella Raines et Franchot Tone, peu connus font de solides performances. A l'époque Raines n'était pas connue. Il s'agit de son premier rôle important. Elle sera par la suite à l'affiche d'une comédie de Preston Sturges, d'un western avec John Wayne. Avec Siodmak, elle fit quatre films, dont un autre film noir en 1945: L’oncle Harry (The Strange Affair of Uncle Harry). Franchot Tone, en revanche, avait à son actif plusieurs bons films. Acteur pour la MGM, il avait été associé à Clark Gable.
Les acteurs secondaires sont bien choisis. Thomas Gomez est un inspecteur. Elisha Cook Jr. est égal à lui-même, toujours dans le même genre de rôle.
Siodmak réalise donc un film noir évocateur de son talent. Il fera par la suite encore mieux. Les mains qui tuent constitue un très bon début dans le film noir.







Phantom lady, Les Mains qui tuent, 1943, Franchot Tone, Ella Raines, Alan Curtis, Aurora Miranda, Thomas Gomez, Fay Helm, Elisha Cook Jr., Andrew Tombes, Regis Toomey, Joseph Crehan, Doris Lloyd, Virginia Brissac, Milburn Stone, Harry Adams, Robert Bain, Brandon Beach, Brooks Benedict, John Berkes, Barney Bigard, Mildred Boyd, James Carlisle, Harry Cording, Oliver Cross, Hella Crossley, Roy Darmour, Georgia Davis, Jack Deery, Cyril Delevanti, William Desmond, Ralph Dunn, Tom Ferrandini, Alice Fleming, Bess Flowers, Ann Fredrick, Russell Gaige, Joe Gilbert, Dick Gordon, Herschel Graham, Eddie Hart, Henry Hebert, Samuel S. Hinds, Stuart Holmes, Victoria Horne, Michael Jeffers, Gwen Kenyon, Joe Kirk, Bella Lewitzky, Adolf E. Licho, Max Linder, Thomas Martin, Matt McHugh, Charles Meakin, Harold Miller, Richard Neill, Jay Novello, Broderick O'Farrell, Paul Power, Lillian Randolph, Fred Rapport, Charles Regan, John Rice, Cyril Ring, Beatrice Roberts, Paul Russell, Cosmo Sardo, Freddie Slack, Mabel Smaney, Walter Soderling, Gisela Werbisek, Norman Willis, Douglas Wood, Maris Wrixon, Robert Siodmak, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Les Mains qui tuent DVD, Phantom lady DVD, DVD, Les Mains qui tuent critique, Phantom lady critique, Robert Siodmak critique

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2021