F.I.S.T 1978


Genre complémentaire : Drame
Résumé : En 1937, à Cleveland, Johnny Kovak et Abe Belkin, deux manutentionnaires, sont injustement licenciés et deviennent membres de la Fédération des Camionneurs. Johnny prend progressivement conscience de l'influence qu'il exerce sur les syndiqués. Mais, au cours d'une grève longue et difficile, afin de faire face aux milices patronales, il n'a d'autre choix que d'accepter l'aide du racketteur Vince Doyle et de ses complices.
Lieu de tournage : Dubuque, Iowa, Mineral Point, Dodgeville, Wisconsin, Hollywood, Los Angeles, Californie, Washington, Rotherham, Sheffield, South Yorkshire, Angleterre

Informations complémentaires : Sortie États-Unis : 28/04/1978 - Sortie France : 04/10/1978.

Tournage : 09/05 - 10/1977.


The Stinkers Bad Movie Awards 1978 : acteur (Sylvester Stallone).

International Film Music Critics Award (IFMCA) 2006 : nomination pour le prix de la meilleure réédition d'une bande originale.


L'acronyme F.I.S.T signifie "Federation of Inter-State Truckers", syndicat fictif inventé pour le film. Le mot "fist" veut dire "poing" en français.


Le tournage en extérieur fut régulièrement perturbé par les fans de Sylvester Stallone, devenu une immense star populaire grâce au succès du film Rocky sorti cinq mois avant le début du tournage.

L'acteur dut aller trois fois par jour saluer la foule, signer des autographes ou serrer des mains.

À noter qu'avant ce succès, Stallone avait auditionné pour le rôle de l’acolyte de James Caan dans le film précédent de Norman Jewison, Rollerball, mais le réalisateur ne l'avait pas retenu (rôle finalement joué par John Beck).


Les scènes de Cleveland ont été tournées à Dubuque dans l’État de l’Iowa, dont l'aspect semblait plus proche des années 1930 que le Cleveland d'alors, notamment du fait que quasi aucune antennes de télévision n'étaient visibles. Ce choix s'est fait parmi une cinquantaine de villes visitées.

En fait, à cause de la proximité de reliefs autour de la ville, les signaux télévisuels étaient mal reçus dans les zones basses, de sorte qu'un système de télévision câblée a été développé dès le milieu des années 1950 d'où le peu d'antennes.


Le scénario s'inspire entre autres de l'International Brotherhood of Teamsters (Fraternité internationale des conducteurs), syndicat des conducteurs routiers américains, et du controversé Jimmy Hoffa qui fut son président dans les années 1950-60.


C'est le premier scénario de Joe Eszterhas à être produit. Il devient célèbre en écrivant le scénario de Basic Instinct quelques années plus tard.


Le film est d'abord sorti dans un circuit de cent salles en Amérique du Nord, étendu devant le succès du film à 350.

Les recettes s'élèvent à 20 388 920 $ pour un budget estimé à 8 millions. Succès toutefois moindre en regard du film précédent de Stallone, Rocky.

En France, le film passe inaperçu, avec seulement 155 711 entrées.


Format : 1.85 : 1
Technicolor
Mono

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Merci à pak pour son aide !

Les critiques






F.I.S.T, , 1978, Sylvester Stallone, Rod Steiger, Peter Boyle, Melinda Dillon, David Huffman, Kevin Conway, Tony Lo Bianco, Cassie Yates, Peter Donat, John Lehne, Henry Wilcoxon, Richard Herd, Tony Mockus Jr., Ken Kercheval, Joe Tornatore, James Karen, Stuart Gillard, Brian Dennehy, Sam Chew Jr., Robert Lipton, John Bleifer, Frank McRae, Earl Montgomery, Harry Basch, Reid Cruickshanks, Sidney Clute, Bill Zuckert, Martin Braddock, Barry Atwater, Sandy Ward, Andy Romano, Frank Whiteman, Judson Pratt, Jimmy Murphy, René Le Vant, Anthony Kiedis, Herman Poppe, Frank Bongiorno, Michael Twaine, Walt Davis, James Jeter, Jack Slate, Ed Call, Fil Formicola, Luther Fear, Fritz Ford, Bruce McGill, Norman Jewison, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, DVD, F.I.S.T DVD, DVD, critique, F.I.S.T critique, Norman Jewison critique

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2023