La Légende de Musashi (Miyamoto Musashi) 1954

Titre Français alternatif : Musashi I / Musashi I - La Pierre et le sabre
Titre Américain : Samurai I : Musashi Miyamoto / The Legend of Musashi
Pays : Japon (1H33) Couleurs
Réalisateur : Hiroshi Inagaki
Acteurs : Toshirô Mifune, Rentarô Mikuni, Kurôemon Onoe, Kaoru Yachigusa, Mariko Okada, Mitsuko Mito, Eiko Miyoshi, Akihiko Hirata, Kusuo Abe, Eitarô Ozawa, Akira Tani, Seijirô Onda, Fumindo Matsuo, Masanobu Ôkubo, Takuzô Kumagai, Akira Sera, Yasuhisa Tsutsumi, Yutaka Sada, Shigeo Katô, Jun'ichirô Mukai, Kiyoshi Kamoda, Gorô Sakurai, Sôjin Kamiyama, Daisuke Katô, Kanta Kisaragi, Yoshio Kosugi, Akio Kusama
Producteur : Kazuo Takimura
Scénaristes : Hiroshi Inagaki, Tokuhei Wakao
Directeur de la photographie : Jun Yasumoto
Composition musicale : Ikuma Dan
Montage : Eiji Ooi
Décors : Makoto Sono

3 DVD / Blu-Ray disponibles

Genre complémentaire : Film de Sabre, Biopic
Résumé : Takezo est un jeune homme impulsif, violent, inculte mais également fort, habile et désireux de s'illustrer au combat. Lors de la bataille de Sekigahara, Takezo et son ami Matahachi se retrouvent du côté des vaincus. Obligés de s'enfuir pour survivre, après plusieurs péripéties, les deux amis se séparent. Matahachi, bien que fiancé à Otsu, une jeune femme de son village natal, décide d'escorter des femmes rencontrées en chemin pour Kyoto. Takezo rejoint, seul, la famille de Matahachi et leur annonce que ce dernier est toujours vivant. Incrédule, la mère de Matahachi soupçonne Takezo d'avoir abandonné son fils et tente de le faire arrêter...
Lieu de tournage : Toho Studios, Tokyo, Japon

Informations complémentaires : Sortie Japon : 26/09/1954.

Sortie France : 04/08/1993 - Reprise : 04/08/2021.


D'après les romans "Miyamoto Musashi" d'Eiji Yoshikawa, publiés initialement sous la forme d'un feuilleton entre 1935 et 1939 dans le quotidien japonais Asahi Shinbun.

En France, ces romans ont été traduits en 1983 et publiés en deux tomes : "La Pierre et le sabre", regroupant les quatre premiers livres, et "La Parfaite Lumière", regroupant les trois derniers, aux éditions Balland, puis réédités chez J'ai lu (traduction de Léo Dilé). Ces romans sont de vrais bestsellers, avec environ 120 millions d'exemplaires vendus : c'est l'une des séries de livres les plus vendues de l'histoire.

Le scénario s'appuie aussi sur une pièce écrite par Hideji Hōjō.


- Academy Awards 1956 : prix spécial honorifique pour un film en langue étrangère exceptionnel.

- New York Film Critics Circle Awards 1956 : nomination pour le prix du meilleur film étranger.


Sélectionné au Festival international du film de Tokyo 2001.


Miyamoto Musashi, de son vrai nom Shinmen Bennosuke, est né le 12/03/1584 à Ōhara-chō dans la province de Mimasaka et mort le 19/05/1645 dans sa résidence de la province d'Higo, dans l'enceinte du château de Chiba.

C'est l'une des figures emblématiques du Japon, maître bushi, calligraphe, peintre reconnu, philosophe et le plus célèbre escrimeur de l'histoire du pays.

L'homme inspira de nombreuses œuvres au Japon sur différents médias au fil du temps :peintures, estampes, théâtre nô, livres, films, animation, mangas, jeux vidéo...


La Légende de Musashi est le premier opus d'une trilogie cinématographique réalisée par Hiroshi Inagaki, avec Toshirô Mifune dans le rôle-titre. Ce premier film ne couvre que la première des 7 parties de l’œuvre écrire d'Eiji Yoshikawa, ce qui représente un peu plus de 10% de toute l'épopée.


Le film dépeint la bataille de Sekigahara en 1600, qui a marqué le début du shogunat Tokugawa et une nouvelle ère de paix et de prospérité pour le Japon. Le clan Tokogawa serait le dernier shogunat à gouverner le Japon, pendant la période Edo de 1603 à 1868, d'une durée de 265 ans. Alors que le Japon avait un empereur à cette époque, les shoguns étaient les véritables dirigeants du pays pendant près de 700 ans.


Osugi (Eiko Miyoshi) apparaît avec des dents noircies dans le film. C'était une pratique à l'ère d'Edo, connue sous le nom d'ohaguro, et cela signifiait qu'une femme était mariée.


Ce film appartient à deux genres japonais distincts. S'il s'agit d'un jidaigeki (drame d'époque), c'est aussi un chanbara (film de combat à l'épée).


C'est le second film en couleur de la Toho, et le premier utilisant le procédé Eastmancolor.


Cette trilogie fait partie des références incluses dans les Kill Bill de Quentin Tarantino.


Format : 1.33 : 1
Eastmancolor
Mono

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Merci à pak pour son aide !

Les critiques






Miyamoto Musashi, La Légende de Musashi / Musashi I / Musashi I - La Pierre et le sabre, 1954, Toshirô Mifune, Rentarô Mikuni, Kurôemon Onoe, Kaoru Yachigusa, Mariko Okada, Mitsuko Mito, Eiko Miyoshi, Akihiko Hirata, Kusuo Abe, Eitarô Ozawa, Akira Tani, Seijirô Onda, Fumindo Matsuo, Masanobu Ôkubo, Takuzô Kumagai, Akira Sera, Yasuhisa Tsutsumi, Yutaka Sada, Shigeo Katô, Jun'ichirô Mukai, Kiyoshi Kamoda, Gorô Sakurai, Sôjin Kamiyama, Daisuke Katô, Kanta Kisaragi, Yoshio Kosugi, Akio Kusama, Hiroshi Inagaki, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, La Légende de Musashi / Musashi I / Musashi I - La Pierre et le sabre DVD, Miyamoto Musashi DVD, DVD, La Légende de Musashi / Musashi I / Musashi I - La Pierre et le sabre critique, Miyamoto Musashi critique, Hiroshi Inagaki critique

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2021