L'Œuf du serpent (The Serpent's egg) 1976


Résumé : 1923. Berlin connait une période sans précédent de chômage, de misère, de désarroi et d’atrocités. Abel Rosenberg trouve le cadavre de son frère, qui vient de mettre fin à ses jours. Mais pour l’inspecteur Bauer, les choses ne sont pas aussi simples : depuis un mois, sept morts mystérieuses ont eu lieu dans le quartier, et celle-ci semble liée aux précédentes. Abel trouve refuge chez Manuela, l’ex-femme du défunt...
Lieu de tournage : Bavaria Studios, Geiselgasteig, Grünwald, Munich, Bavière, RFA

Informations complémentaires : Sortie RFA : 28/10/1977 - Sortie États-Unis : 26/01/1978.

Sortie France : 07/12/1977 - Reprises : 30/07/2008 - 04/07/2018.


Tournage : 06/10/1976 - 05/02/1977.


Le titre fait référence à une tirade de Brutus dans la pièce Jules César de Shakespeare : "And therefore think him as a serpent's egg which hatch'd, would, as his kind grow mischievous ; and kill him in the shell" ("Et, en conséquence, regardons-le comme l'embryon d'un serpent qui, à peine éclos, deviendrait malfaisant par nature, et tuons-le dans l'œuf", acte 2, scène 1).


Sélections :

- Panorama du cinéma européen 2010 (Grèce),

- L'Europe autour de l'Europe 2011.


C'est la seconde fois que Bergman accepte de tourner en anglais, refusant alors les films proposés par Hollywood que parce qu'on lui imposait des scénarios. Son premier film tourné en anglais est Le Lien (The Touch), tourné en 1970 avec Elliott Gould, Max von Sydow et Bibi Andersson.

C'est aussi sa première et unique réalisation d'une grosse production.


Liv Ullmann a joué dans onze films d'Ingmar Bergman. Elle tient une nouvelle fois le haut de l'affiche dans L'Œuf du serpent. Leur histoire commune a démarré en 1966 avec le film Persona qui est le premier long métrage important de l'actrice norvégienne. Leur collaboration s'étalera sur presque quarante ans.


Ingmar Bergman avait prévu de montrer un cheval se faire tuer à l'écran afin de souligner le désespoir qui frappait la population allemande durant la crise de 1923 sous la République de Weimar. David Carradine a menacé de quitter le tournage du film si Bergman ne revenait pas sur sa décision. Finalement, le cheval a été tué hors caméra mais le corps apparaît tout de même dans le film.


David Carradine a été choisi pour le rôle d'Abel Rosenberg après que le réalisateur ait vu la performance de l'acteur dans le biopic En route pour la gloire (Bound for glory) d'Hal Ashby (1975).


Richard Harris avait été choisi pour le rôle masculin principal mais il a dû renoncer en raison d'une pneumonie contractée au cours des derniers jours du tournage d'Orca de Michael Anderson (1976).


L'acteur James Whitmore a remplacé à la dernière minute John Huston initialement prévu.


Le contexte historique est début novembre 1923, au moment de l'échec du putsch d'Adolf Hitler (08 - 09/11/1923).


À sa sortie, le film est un double échec critique et commercial.

En France, le film ne fait que 757 375 entrées.


Format : 1.66 : 1
Eastmancolor
Mono

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Merci à pak pour son aide !

Les critiques






The Serpent's egg / Das Schlangenei, L'Œuf du serpent, 1976, Liv Ullmann, David Carradine, Gert Fröbe, Heinz Bennent, Toni Berger, Christian Berkel, Paula Braend, Paul Bürks, Gaby Dohm, Kai Fischer, Georg Hartmann, Edith Heerdegen, Grischa Huber, Volkert Kraeft, Gunther Malzacher, Günter Meisner, Kyra Mladeck, Hans Quest, Charles Regnier, Walter Schmidinger, Fritz Straßner, Glynn Turman, Ellen Umlauf, Wolfgang Weiser, James Whitmore, Ralf Wolter, Isolde Barth, Richard Bohne, Paul Burian, Hildegard Busse, Herbert Fux, Renate Grosser, Heino Hallhuber, Rosemarie Heinikel, Harry Kalenberg, Andrea L'Arronge, Anne Mertin, Hubert Mittendorf, Hertha von Walther, Ingmar Bergman, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, L'Œuf du serpent DVD, The Serpent's egg / Das Schlangenei DVD, DVD, L'Œuf du serpent critique, The Serpent's egg / Das Schlangenei critique, Ingmar Bergman critique

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2021