Le Cercueil vivant (The Oblong box) 1969

Titre Belge : Le Cercueil sanglant
Pays : Grande-Bretagne (1H36) Couleurs
Réalisateur : Gordon Hessler
Acteurs : Vincent Price, Christopher Lee, Rupert Davies, Uta Levka, Sally Geeson, Alister Williamson, Peter Arne, Hilary Heath, Maxwell Shaw, Carl Rigg, Harry Baird, Godfrey James, James Mellor, John Barrie, Ivor Dean, Danny Daniels, Michael Balfour, Hira Talfrey, John Wentworth, Betty Woolfe, Ann Barrass, Tony Thawnton, Anthony Bailey, Richard Cornish, Colin Jeavons, Andreas Malandrinos, Hedger Wallace, Martin Wyldeck, Barbara Kellerman, Sean Barry-Weske, Harold Coyne, Bill Cummings, Victor Harrington, Arthur Howell, Eddie Powell, Nick Tate, Reg Thomason
Producteur : Pat Green, Gordon Hessler, Louis M. Heyward
Scénaristes : Lawrence Huntington, Christopher Wicking, Michael Reeves
Directeur de la photographie : John Coquillon
Composition musicale : Harry Robertson
Montage : Max Benedict
Décors : George Provis
Anglo-EMI Film Distributors
1 DVD / Blu-Ray disponible

Genre complémentaire : Horreur
Résumé : Revenus d'un long séjour en Afrique, les frères Markham s'installent aux abords de Londres. Julian retrouve sa fiancée Elizabeth, mais Edward, à demi-fou et défiguré par des sorciers africains, reste enfermé dans les combles de la maison. Pour le délivrer, Trench, l'avocat de la famille, met au point un stratagème. Il s'agit de droguer Edward afin de le faire passer pour mort, et de venir l'exhumer après son enterrement. Mais c'était sans compter avec le docteur Neuhartt, qui dérobe les cadavres du cimetière pour pratiquer ses macabres expériences anatomiques...
Lieu de tournage : Shepperton Studios, Shepperton, Surrey, Angleterre

Informations complémentaires : Sortie Grande-Bretagne : ? - Sortie France : 30/06/1971.

Tournage : 18/11 - 12/1968.


D'après la nouvelle "The Oblong box" d'Edgar Allan Poe, publiée pour la première fois dans le journal The Dollar Newspaper le 28/08/1844 et la même année dans le Godey's Magazine and Lady's Book à Philadelphie.

Sa première traduction en français est d'Émile Hennequin et est publiée chez Paul Ollendorff en 1882 dans un volume intitulé "Contes grotesques".


Le film a été produit par la filiale britannique d'American International Pictures (AIP).


L'idée était de profiter immédiatement du succès du film Le Grand inquisiteur (Witchfinder general) dans lequel jouaient déjà Vincent Price et Rupert Davies, réalisé par Michael Reeves. Ce dernier devait réaliser ce nouveau film, et commença à travailler sur le scénario avant de tomber malade.

Gordon Hessler prend alors la relève, fait réécrire le scénario et intègre au récit le thème de l'exploitation impériale des peuples africains. Ce thème a donné au film une apparence "pro-Noir" qui le fera plus tard interdire au Texas.


L'un des rôles principaux est interprété par Alister Williamson. Bien qu'il ait le plus de temps d'écran que Price ou Lee, sa vraie voix n'est jamais entendue car elle a été redoublée par un autre acteur, et son visage est couvert pendant la majeure partie du film. Price et Lee n'ont d'ailleurs qu'une scène en commun.


Format : 1.85 : 1
Eastmancolor
Mono

Devenez membre pour ajouter votre note !

Votre collection


Merci à pak pour son aide !

Les critiques






The Oblong box, Le Cercueil vivant, 1969, Vincent Price, Christopher Lee, Rupert Davies, Uta Levka, Sally Geeson, Alister Williamson, Peter Arne, Hilary Heath, Maxwell Shaw, Carl Rigg, Harry Baird, Godfrey James, James Mellor, John Barrie, Ivor Dean, Danny Daniels, Michael Balfour, Hira Talfrey, John Wentworth, Betty Woolfe, Ann Barrass, Tony Thawnton, Anthony Bailey, Richard Cornish, Colin Jeavons, Andreas Malandrinos, Hedger Wallace, Martin Wyldeck, Barbara Kellerman, Sean Barry-Weske, Harold Coyne, Bill Cummings, Victor Harrington, Arthur Howell, Eddie Powell, Nick Tate, Reg Thomason, Gordon Hessler, cinéma, cinefaniac, action, aventures, comédie, guerre, noir, comédie musicale, western, critique, base de données, Le Cercueil vivant DVD, The Oblong box DVD, DVD, Le Cercueil vivant critique, The Oblong box critique, Gordon Hessler critique

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2021