La Soif du mal (Touch of Evil) 1958


Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL




Test du 4K édité par BQHL
4K disponible depuis le mardi 21 novembre 2023.

BQHL propose un superbe coffret contenant :
- Le disque 4K de la version cinéma du film
- 2 Blu-ray avec les versions cinéma, preview (redécouverte en 1976 par l'Universal), reconstruite (1998)
- 1 Blu-Ray avec les bonus
- 1 livre "Au nom de la loi : le fabuleux destin d'un chef d'œuvre maudit"

La soif du mal a eu droit à de nombreuses sorties.
En France, un Blu-Ray est paru chez Universal en 2012 (édition épuisée). Le film est paru ces dernières années en 4K UHD à l'étranger : chez Kino Lorber (États-Unis - 2022) et Eureka (Grande Bretagne - 2023).
Alors que les équivalents étrangers proposaient les trois versions en 4K UHD, BQHL se limite à la version cinéma sur ce support. Les deux autres versions sont disponibles en Blu-Ray. On peut regretter cette situation d'autant que l'édition anglaise est parvenue à loger sur un seul disque 4K UHD les montages cinéma et preview grâce à l'utilisation du seamless branching.

Disque 4K UHD (95'25 - HDR - 15 chapitres)
Version cinéma du film
1.85 16/9


Disques Blu-Ray
1.85 16/9 MPEG-4 AVC Video 1080p 24 images/seconde Noir et blanc

2 disques Blu-Ray sont dédiés au film, l'un avec les version cinéma et "preview", le second avec la version reconstruite.

Blu-Ray 1 (20,7 Go)
Version cinéma (95'25 - 1.85 16/9)
Version preview "premier montage" (108'58)

Blu-Ray 2
Version reconstruite (110'38 - 15 chapitres)

Les Blu-Ray BQHL bénéficient des dernières remasterisations du film en 4K par l'Universal. Le gain est perceptible par rapport aux Blu-Ray Universal avec une meilleure gestion du grain et des contrastes plus appuyés. L'image est très fine et le grain riche. La définition est très solide. L'ensemble est très propre. Quelques rares scories persistent en quantité réduite.

La version reconstruite est la plus fine. L'image est d'une grande justesse. Les séquences rajoutées sont repérables par des traces d'usure (69e minute et traits verticaux voyants à la 32e minute).
Dans l'ensemble, le film brille en HD et 4K avec une remasterisation qui offre des contrastes aux petits oignons. L''image est bien définie et surpasse le Blu-Ray de 2012.

La version preview contient elle aussi des séquences abimées (31e minute).

A noter que le film a été présenté en format open matte 1.37:1 avec un peu plus d'image en haut et en bas de l'écran (notamment sur le Blu-Ray anglais édité par Eureka en 2011). En 4K, le film a été exploité en 1.85:1 pour les disques anglais et américain. Dans les bonus, Rick Schmidlin révèle que Welles a tourné le film pour une diffusion en 1.85:1 (tout en gardant une version open matte destinée à la télévision).

Pour les réfractaires à l'UHD 4K, cette édition permet de bénéficier en Blu-ray du film avec la dernière remasterisation du film (en Angleterre, le seul moyen est d'acquérir le 4K UHD).

Les quatre captures finales de cette chronique sont tirées de la version reconstruite.

Comparaison Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) / Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023)
Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023) Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023)
Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) - Partie droite : Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) / Blu-Ray BQHL version Preview (2023)
Blu-Ray BQHL version Preview (2023) Blu-Ray BQHL version Preview (2023)
Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) - Partie droite : Blu-Ray BQHL version Preview (2023))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) / Blu-Ray Universal version Reconstructed (2012)
Blu-Ray Universal version Reconstructed (2012) Blu-Ray Universal version Reconstructed (2012)
Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) - Partie droite : Blu-Ray Universal version Reconstructed (2012))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023) / Blu-Ray Universal version Cinéma (2012)
Blu-Ray Universal version Cinéma (2012) Blu-Ray Universal version Cinéma (2012)
Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023) Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Cinéma (2023) - Partie droite : Blu-Ray Universal version Cinéma (2012))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray BQHL version Preview (2023) / Blu-Ray Universal version Preview (2012)
Blu-Ray Universal version Preview (2012) Blu-Ray Universal version Preview (2012)
Blu-Ray BQHL version Preview (2023) Blu-Ray BQHL version Preview (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Preview (2023) - Partie droite : Blu-Ray Universal version Preview (2012))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) / DVD Universal version Reconstructed (2012)
DVD Universal version Reconstructed (2012) DVD Universal version Reconstructed (2012)
Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023)
(Partie gauche : Blu-Ray BQHL version Reconstructed (2023) - Partie droite : DVD Universal version Reconstructed (2012))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.


Disque 4K
1) Anglais
2) Français

Sous-titres : Français imposés

Blu-Ray

Version reconstruite
1) Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit
2) Français DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 16-bit

Sur les trois versions, la VO offre des dialogues limpides et d'une belle justesse. La musique se montre en très bon état. La piste est propre.

La VF de la version reconstruite est un redoublage de 1998 à l'occasion de la reconstruction. Le volume du mixage est très faible. Les voix prennent l'avantage sur les ambiances. La musique d'Henry Mancini est proprement reproduite.
Etrangement, la scène d'ouverture est accompagnée de la musique d'Henry Mancini (identique à la version cinéma) alors que le montage reconstruit avait justement éliminé cette musique. (Cette particularité était aussi présente sur le Blu-Ray Universal français).

Version cinéma
1) Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit
2) Français DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit

Version preview
1) Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit

La VF de la version cinéma est le doublage d'origine (nettement plus naturel que celui de la version reconstruite). La piste est en très bon état. Les dialogues sont clairs. La musique est propre mais manque un peu de finesse par rapport à la VO.

La version preview est dépourvue de VF.

Sous-titres : Français

Les bonus reprennent les suppléments de l'édition française originale (2012) en rajoutant un documentaire sur Orson Welles et un livret.
Bonne nouvelle, les quatre commentaires audios du premier Blu-Ray sont conservés. Quelques bonus exclusifs aux éditions américaine (commentaires audio) et anglaise (interviews) ne sont pas repris.

Disque 4K (version cinéma)
Commentaire audio par F. X. Feeney (VOST - 2008)
Les sous-titres français sont imposés.
F. X. Feeney offre un commentaire audio assez conventionnel qui offre son lot d'anecdotes sur le tournage, les acteurs et la réalisation de Welles. Il analyse aussi le style visuel de Welles et les scènes tournées par Harry Keller.


Bande-annonce (VOST - 2'11 - SDR)

Blu-Ray Disque 1 (version cinéma et preview)
Commentaire audio par F. X. Feeney sur le montage cinéma (VOST - 2008)
F. X. Feeney offre un commentaire audio assez conventionnel qui offre son lot d'anecdotes sur le tournage, les acteurs et la réalisation de Welles. Il analyse aussi le style visuel de Welles et les scènes tournées par Harry Keller.

Bande-annonce (VOST - 2'11)

Commentaire audio par Jonathan Rosenbaum et James Naremore sur le montage preview (VOST - 2008)
Le duo déjà présent sur des commentaires audio de plusieurs films d'Orson Welles offre des propos détaillés sur les versions du film, Orson Welles, la thématique du racisme et la politique. Ils soulignent le tournage, les travellings, discutent les personnages et les acteurs, les scènes retournées par Harry Keller, le ratio d'image... Un tour d'horizon assez académique mais efficace.


Disque 2 (version reconstruite)
Commentaire audio par Rick Schmidlin (VOST - 2008)
Sur ce commentaire audio, Rick Schmidlin, responsable du projet de reconstruction du film, explique le travail de reconstruction effectué et la collaboration avec Walter Mursch. Il aborde naturellement les différences avec les autres versions du film.
Enthousiaste, il dévoile les coulisses du projet de reconstruction mais aussi quelques éléments techniques (le format 1.85 du film) et du tournage.
Un commentaire audio, bien documenté et axé sur la technique à ne pas manquer.

Commentaire audio par Charlton Heston, Janet Leigh et Rick Schmidlin (VOST - 1999)
Enregistré à l'occasion de la ressortie du film en 1998, ce commentaire audio est une belle opportunité aux deux acteurs d'aborder leurs souvenirs sur le film. Les trois sont enregistrés simultanément. Le commentaire est dynamique grâce à l'animation par Rick Schmidlin.
Ils abordent de nombreux points de la production, le tournage en studio et notamment Harry Keller.
Forcément dans ce type d'exercice, on tombe un peu trop facilement dans l'éloge et le commentaire contient quelques silences.

Bande-annonce ressortie (VOST - 2'19 - 1998)
Introduite par Charlton Heston en voix off.

Disque Blu-ray bonus (33,4 Go)

Dans les yeux d'Orson Welles (The Eyes of Orson Welles) (VOST - 114'43 -MPEG-4 1080p / DTS HD Master Audio 5.1 - 2018)
13 chapitres
Seul bonus vidéo exclusif à cette édition, Dans les yeux d’Orson Welles, est un long documentaire avec une voix off du réalisateur (Mark Cousin) s'adressant au réalisateur et nous invitant à un parcours de l'Amérique d'aujourd'hui qui est reliée aux œuvres de Wells. Le document dévoile des documents d'archives, notamment des dessins du réalisateur.
Sa fille Béatrice intervient également.
Un documentaire intéressant mais manquant de structure et souffrant de l'absence d'autres points de vue.

Ramener le mal à la vie (VOST - 20'58 - SD upscalée 1080i - 1999)
En 1999, Laurent Bouzereau a monté un documentaire d'une cinquantaine de minutes avec Janet Leigh et Charlton Heston notamment.
Beatrice Welles a menacé l'Universal d'un procès. Ce documentaire est resté invisible jusqu'à son remontage en deux segments pour une durée cumulée de 37 minutes lors de la sortie en DVD à l'occasion du 50e anniversaire en 2008.
Dans ce premier segment, Charlton Heston, Janet Leigh, Peter Bogdanovich et d'autres, abordent le casting et le tournage avec de nombreux souvenirs. Le document se suit très bien et reste centré sur Orson Welles.

Le mal réincarné (VOST - 17'05 - SD upscalée 1080i - 1999)
Charlton Heston, Janet Leigh, Rick Schmidlin, Jonathan Rosenbaum, George Lucas, Curtis Hanson, Robert Wise et Peter Bogdanovich abordent les mésaventures du film dans la salle de montage puis le tournage de scènes supplémentaires par Harry Keller. Il est aussi question du mémo de Welles sur le montage puis le remontage en 1998, les modifications sur la musique et le traitement des personnes joués par Heston et Leigh. Le document se termine par un hommage de réalisateurs au talent de Welles et des images de 1999 montrant les lieux de tournage et commentés par Curtis Hanson.

Livre

Par Cole Armin - lundi 27 novembre 2023
Remerciements : BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Menu du 4K - Copyright BQHL

Pour affichez les captures d'écran de ce Blu-Ray dans leur résolution d'origine, cliquez sur les images ci-dessous

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Test 4K - La Soif du mal (Touch of Evil) 1958 - CineFaniac - 4K UHD + Blu-Ray BQHL

Copyright BQHL

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films réalisés par Orson Welles :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Charlton Heston :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Janet Leigh :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Orson Welles :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Joseph Calleia :




FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2024