Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957


Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions


Résumé : Ben Sadler est le shérif d’une petite ville, cernée de terres appartenant au puissant Virgil Renchler, propriétaire d’un ranch florissant où travaillent de très nombreux clandestins mexicains. Un soir, le contremaître du ranch tue l’un des employés. Renchler va tout mettre en œuvre pour empêcher le shérif de mener l’enquête...

Jack Arnold est un réalisateur de séries B pour Universal qui se spécialisa tout d'abord dans les films fantastiques. Tarantula ou L'homme qui rétrécit furent des réussites. Sa carrière dans le western est marquée par Une Balle Signée X, un chef d'oeuvre.

Le Salaire du diable tourné en CinemaScope, trois ans avant No Name on the bullet, sort également de l'ordinaire. Le scénario est excellent et reprend quelques éléments d'autres westerns. Comme dans Le Train sifflera trois fois, Jeff Chandler est un shérif abandonné par ses voisins. En revanche, la fin diffère. Le salaire du diable est l'un des uniques westerns où Orson Welles apparaît. Welles et Chandler s'en donnent à fond. Colleen Miller n'est pas mémorable. Sa carrière westernienne inclut Les Années Sauvages (Rawhide Years) 1955. Les acteurs secondaires sont en retrait par rapport à Chandler et Welles. On aperçoit donc brièvement Barbara Lawrence ou encore Paul Fix.
Ce western moderne aborde la justice et comporte des scènes intenses pour l'époque.

Un western méconnu au scénario ambitieux.
Cole Armin






Test du Blu-Ray édité par Rimini Editions - Disponible


2.35 16/9 MPEG-4 AVC Video 1080p 24 images/seconde Noir et blanc

Le salaire du diable est paru en Blu-Ray aux Etats-Unis chez Kino Lorber (2020).

Rimini éditions a obtenu le même master que pour l'édition américaine. La copie est relativement bonne avec des nuances de gris et des contrastes adéquats. La définition est dans la moyenne haute. Le grain d'origine est bien restitué.
L'image comporte encore des points blancs, scories en faible quantité.
Après un DVD Bach films (2008) mal formaté, voici le film en CinemaScope dans son ratio correct.

Un passage en haute définition réussi.

Comparaison Blu-Ray Rimini (2021) / Blu-Ray Kino Lorber (2020)
Blu-Ray Kino Lorber (2020) Blu-Ray Kino Lorber (2020)
Blu-Ray Rimini (2021) Blu-Ray Rimini (2021)
(Partie gauche : Blu-Ray Rimini (2021) - Partie droite : Blu-Ray Kino Lorber (2020))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Rimini (2021) / DVD Bach films (2007)
DVD Bach films (2007) DVD Bach films (2007)
Blu-Ray Rimini (2021) Blu-Ray Rimini (2021)
(Partie gauche : Blu-Ray Rimini (2021) - Partie droite : DVD Bach films (2007))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Rimini (2021) / Blu-Ray Kino Lorber (2020)
Blu-Ray Kino Lorber (2020) Blu-Ray Kino Lorber (2020)
Blu-Ray Rimini (2021) Blu-Ray Rimini (2021)
(Partie gauche : Blu-Ray Rimini (2021) - Partie droite : Blu-Ray Kino Lorber (2020))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Rimini (2021) / DVD Bach films (2007)
DVD Bach films (2007) DVD Bach films (2007)
Blu-Ray Rimini (2021) Blu-Ray Rimini (2021)
(Partie gauche : Blu-Ray Rimini (2021) - Partie droite : DVD Bach films (2007))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.


1) Français DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit
2) Anglais DTS-HD Master Audio 2.0 48 kHz 24-bit

Le film est proposé en Stéréo. La version originale reste assez modeste avec une piste musicale qui pourrait être plus nuancée. Les dialogues tiennent bien la route. Il n'y a pas de souffle/craquement.

La VF est assez comparable avec un spectre un peu plus limité et des dialogues qui prennent le dessus. Le doublage est propre.

Sous-titres : Français non imposés

Interview de Florent Fourcart (VF - 22'55 - 1080i - 2022)
Florent Fourcart réhabilite le film et sa modernité. Il délimite les contours du Salaire du diable qui oscille entre film noir et western. Il vante le réalisateur Jack Arnold et l'originalité de ses films, le thème de l'immigration, du racisme, le contexte des années 1950, les raisons de la participation d'Orson Welles au film et Jeff Chandler.

Bande-annonce (VO - 2'16 - 1080p upscalé)

DVD

Les bonus du DVD Bach films et du Blu-Ray américain ne sont pas repris.

Par Cole Armin - mardi 15 février 2022
Remerciements : Rimini Editions

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions
Menu du Blu-Ray - Copyright Rimini Editions

Pour affichez les captures d'écran de ce Blu-Ray dans leur résolution d'origine, cliquez sur les images ci-dessous

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions

Test Blu-Ray - Le Salaire du Diable (Man in the shadow) 1957 - CineFaniac - Blu-Ray Rimini Editions

Copyright Rimini Editions

Autres éditions de ce film chroniquées :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films réalisés par Jack Arnold :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Jeff Chandler :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Orson Welles :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Colleen Miller :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Ben Alexander :






© Copyright Western Movies 2004-2022