La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947


Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films




Edition ultra-collector
Test du Blu-Ray édité par Carlotta Films - Disponible

Attention : cette chronique concerne l'édition "Ultra-Collector" combo Blu-Ray-DVD (numéro 11 de la collection) limitée à 3 000 exemplaires comportant quelques bonus exclusifs non présents sur le Blu-Ray individuel sortant à la même date.

1.33 16/9 MPEG-4 AVC 1080p 24 images par seconde Noir et blanc

La Dame de Shanghai a connu une histoire pleine de rebondissement quant à ses sorties en Blu-Ray.
Aux Etats-Unis, ce n'est pas moins de trois éditions du film qui se sont succédées entre 2014 et 2015 chez Sony TCM puis chez Mill Creek. Les deux premières éditions souffraient de défaut d'authoring ou de master. Puis, en 2017, l'éditeur anglais Powerhouse a présenté la meilleure édition (dans sa collection Indicator) avec un encodage par David MacKenzie (également à l'oeuvre sur ce Blu-Ray Carlotta si l'on en croit les crédits).

A la base de toutes ces éditions et du Blu-Ray Carlotta, une restauration signée Sony (Grover Crisp) en 2012 a consisté à scanner et restaurer un négatif original en 4K puis nettoyer méticuleusement l'image.
La restauration offre un écrin magistral au film avec un rendu à couper le souffle faisant de cette édition un achat indispensable (et bien que le DVD Columbia antérieur soit très solide).
Le noir et blanc illumine l'écran. L'image retraduit à merveille la pellicule d'origine avec un grain notable et des contrastes excellents. La définition est précise et offre un niveau de détail très appréciable.

Quelques effets optiques sur la fin du film (notamment durant la scène mémorable des miroirs) ont un rendu plus adouci.
Le visionnage du film est un festival visuel et une nouvelle preuve s'il en fallait une que le support Blu-Ray peut mettre en valeur un film en noir et blanc des années 1940.

Comparaison Blu-Ray Carlotta (2018) / Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017)
Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017) Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017)
Blu-Ray Carlotta (2018) Blu-Ray Carlotta (2018)
(Partie gauche : Blu-Ray Carlotta (2018) - Partie droite : Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Carlotta (2018) / DVD Columbia (2010)
DVD Columbia (2010) DVD Columbia (2010)
Blu-Ray Carlotta (2018) Blu-Ray Carlotta (2018)
(Partie gauche : Blu-Ray Carlotta (2018) - Partie droite : DVD Columbia (2010))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Carlotta (2018) / Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017)
Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017) Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017)
Blu-Ray Carlotta (2018) Blu-Ray Carlotta (2018)
(Partie gauche : Blu-Ray Carlotta (2018) - Partie droite : Blu-Ray Powerhouse Indicator anglais (2017))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.
Comparaison Blu-Ray Carlotta (2018) / DVD Columbia (2010)
DVD Columbia (2010) DVD Columbia (2010)
Blu-Ray Carlotta (2018) Blu-Ray Carlotta (2018)
(Partie gauche : Blu-Ray Carlotta (2018) - Partie droite : DVD Columbia (2010))
Faire défiler la barre centrale pour comparer.


1) Anglais DTS-HD Master Audio 1.0 48 kHz
2) Français DTS-HD Master Audio 1.0 48 kHz

La version originale est propre et présente des dialogues en excellent état et des passages musicaux solides.
La version française d'origine souffre de la comparaison avec des voix sourdes, qui grésillent et sont parfois entachées d'un faible souffle et de craquements. L'éditeur a substitué la musique du générique de début de la VO sur la VF. Les autres passages musicaux sont hélas en moins bon état.

Sous-titres : Français non imposés

Les bonus vidéo sont recyclés pour partie d'anciennes éditions.

La Dame de Shanghai : conversation avec Peter Bogdanovich (VOST - 20'52 - SD)
A l'occasion de la sortie DVD Columbia en 2000, Peter Bogdanovich, ami d'Orson Welles avait participé à cette interview réalisée par Laurent Bouzereau. Bogdanovich revient rapidement sur la carrière de Welles puis sur la genèse du projet, Rita Hayworth, les difficultés sur le tournage, les lieux de tournage, la photographie, la musique, la philosophie de Welles sur le tournage, les coupes opérées et l'accueil critique.
Un document complet sur les différents aspects du film que le livre présent dans le coffret viendra approfondir encore plus.

A noter que le commentaire audio avec P. Bogdanovich présent sur le DVD Columbia n'est pas repris.

Simon Callow à propos de La Dame de Shanghai (VOST - 21'20 - HD)
Ce document produit pour le Blu-Ray anglais en 2017 évoque à son tour la carrière de Welles et Hayworth, le préproduction et le choix de teindre les cheveux de l'actrice, les différents thèmes visuels du film, le montage, les relations avec la Columbia.

Ce document est exclusif au disque présent dans le coffret Ultra-collector et n'est pas proposé sur le Blu-Ray sorti à l'unité.

Henry Jaglom en tête à tête avec Orson Welles (VOST - 23'30 - HD)
Dans ce nouveau documentaire signé Bertrand Tessier, auteur d'un livre éponyme, Henry Jaglom raconte sa rencontre et ses relations avec Orson Welles qu'il a dirigé. Il aborde également le documentaire F for fake, un projet avorté et l'élaboration de son livre sur Welles à partir de ses conversations avec le réalisateur.
La 2e partie du document est consacrée à La Dame de Shanghai, la scène des miroirs et le regard porté par Welles sur le film.

Ce document est exclusif au disque présent dans le coffret Ultra-collector et n'est pas proposé sur le Blu-Ray sorti à l'unité.

Bande-annonce (VOST - 1'50 - SD)

Crédits

DVD du film

Miroirs d'un film : La Dame de Shanghai d'Orson Welles (livret inédit de 160 pages)
La pièce de résistance est ce livre de 160 pages dont l'éditeur a le secret et qui contient son lot de photographies (environ 50 pages).
L'ouvrage est découpé en quatre parties.

La première partie est une analyse très documentée et précise de la genèse puis du tournage du film par Frank Lafond (20 pages de texte). Il aborde en détail les relations entre Orson Welles, Harry Cohn et William Castle, le casting, la post-synchronisation des voix sur certaines scènes, les extérieurs. Il revient également sur le montage du film puis les scènes retournées à la demande de la Columbia.
Dans un second temps, il insiste sur la volonté du studio de concevoir le film autour de Rita Hayworth et tout le travail marketing autour de la star, les relations avec Orson Welles, le succès de la séquence du palais des glaces et l'accueil critique du film.
Un écrit passionnant.

La seconde partie est une série d'entretiens réalisés par le président de Carlotta Films (Vincent Paul-Boncour) en juillet-août 2018 qui auraient peut être mérité d'être filmés.
- avec Dominique Antoine (9 pages de texte) : au sujet d'Orson Welles, et son rapport au cinéma, sa relation avec Rita Hayworth à la ville, sa façon de tourner et monter les films.
- avec Darius Khondji (9 pages de texte) : concernant le travail de photographie, le découpage et l'influence sur le travail de D. Khondji.
- avec Nicolas Saada (5 pages de texte) : qui revient de manière concise sur les thèmes et personnages du film et sa découverte initiale du film.

En troisième partie, on trouve un extrait de l'autobiographie du producteur et réalisateur William Castle (11 pages déjà présentes dans le livret du Blu-Ray anglais). Le récit est particulièrement succulent avec un "carnet de tournage" comportant plusieurs anecdotes sur la genèse du projet et son tournage impliquant notamment Errol Flynn. Comme le pointe Frank Lafond dans la première partie, on peut toutefois s'interroger sur certaines affirmations contredites par d'autres participants du film.

La quatrième et dernière partie est la revue de presse française et américaine (32 pages de texte) reproduisant des analyses détaillées sur le film (datant de 1948 à 1998) de quelques pages. Les quatre premiers articles datent de 1948 par des critiques américains. Les trois autres proviennent de critiques français dont deux extraits de Positif avec plus de recul pour porter une analyse critique sur le film.

Par Cole Armin - vendredi 09 novembre 2018
CineFaniac - test Blu-Ray
Remerciements : Carlotta Films

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Menu du Blu-Ray - Copyright Carlotta Films

Pour affichez les captures d'écran de ce Blu-Ray dans leur résolution d'origine, cliquez sur les images ci-dessous

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Test Blu-Ray - La dame de Shanghai (The Lady From Shanghai) 1947 - CineFaniac - Blu-Ray France Carlotta Films

Copyright Carlotta Films

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films réalisés par Orson Welles :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Rita Hayworth :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Orson Welles :

Autres DVD / Blu-Ray chroniqués de films avec Everett Sloane :

FORUM

Forums

RÉSEAUX SOCIAUX

© CineFaniac 2005 - 2018